MANIFESTE POUR UN BOUCHON QUÉBÉCOIS

Ce n’est pas juste pour les Gones, c’est aussi pour les autres…

Certaines personnes nous ont demandé si nous étions un vrai bouchon Lyonnais.

Pour être sincère, un vrai bouchon, ça ne se trouve qu’à Lyon.
D’ailleurs, un bouchon ne se crée pas, il se reprend…
Nous sommes donc un bouchon québécois d’inspiration lyonnaise.

Déf. Bouchon Lyonnais
C’est un estaminet que l’on trouve à Lyon, qui sert des plats traditionnels lyonnais dans une ambiance amicale, conviviale et chaleureuse.  C’est une cuisine familiale qui, autrefois, était préparée par les mères. Le père,  le long du bar, faisait siroter ou sirotait beaujolais, côtes-du-rhône et, de temps en temps, un ti-coup de bourgogne. Entrer dans un bouchon lyonnais, c’est le retour à la maison après une longue absence,  c’est la grande tablée où il fait bon boire et manger, c’est l’occasion de faire de nouvelles connaissances et de partager son bonheur. Un bouchon ce n’est pas seulement un lieu de restauration, mais bien un lieu unique qui appartient autant à ceux qui le forgent et l’habitent qu’à ceux qui lui rendent visite.

Pour le service

  1. Toujours laisser au client le choix de la place, dans les limites du possible.
  2. La priorité est de recevoir dans les règles de l’art lyonnais : aimable, souriant, courtois et chaleureux.
  3. Le patron boude tandis que la patronne jase et les employés courent en arrière.
  4. Le protocole n’a pas d’école… le protocole, c’est de bien vivre avec le client.
  5. Ici, ce n’est pas pour les gens pressés… le service est bon enfant.

Pour l’ambiance

  1. Soyez à l’aise et décontracté, vous avez le droit de parler fort. C’est vous qui créez l’ambiance. Il faut la vivre. C’est chaleureux : comme à la maison !
  2. Ici, vous arrivez seul, mais terminez toujours accompagné(e).
  3. Si vous échappez votre fourchette, volez celle de votre voisin. S’il manque de sel, prenez une salière. Si quelque chose ne va pas, dites-le.
  4. Les nappes à carreaux, c’est pour les touristes. Nous préférons, à l’occasion, en faire des chemises et les porter.

Pour la cuisine

  1. Les saladiers sont un prélude au repas. C’est l’apéro par excellence.
  2. Notre table de desserts est familiale et rustique. Ce sont des souvenirs en vrac provenant de nos mères.
  3. Le bouchon est un lieu de gourmands et non de becs fins.
  4. Nous cuisinons avec amour et c’est la qualité du produit qui prime.
  5. C’est une cuisine familiale, une table sans protocole et où il n’y as pas de chichi!
  6. Ici, nous ne faisons pas de la haute gastronomie… mais plutôt de la gastronomie (ce qui est bon).
  7. Nous respectons les saisons.
  8. La cuisine est une histoire de partage : cocottes au centre de la table, à 2 ou à plusieurs.
  9. Ce que vous mangez est vrai, à bas les mets transformés !
  10. Manger, c’est bon, ça fait du bien.

Pour le vin

  1. Le Beaujolais est à l’honneur, nous pouvons tricher dans un rayon de 200 km de Lyon, et quelques fois au Québec.
  2. Le communard est l’apéritif du bouchon.
  3. Le ballon, c’est une belle forme… puis il y en a des petits et des gros.
  4. Pour nous, la mixologie n’a pas changé depuis les années 40.
  5. Ce n’est pas la grosseur de la carte qui compte, mais les choix faits selon les régions sélectionnées.
  6. Le pot doit être le premier choix pour le service du vin. Les verres et bouteilles sont simplement un phénomène de mode.
  7. Le vin est en général nature, bio et de bon goût. Ce que nous servons est vivant.
  8. Il ne faut pas juste boire un pot pour le souper, mais commencer de bonne heure au déjeuner pour bien tapisser l’estomac. C’est primordial pour la santé.
  9. Toujours finir le repas par un digestif pour éviter les cauchemars. Le pouvoir du digestif est sous-estimé.

C’est avec impatience que nous vous attendons,

L’équipe du Pied Bleu
Thania, Louis, Alexis, Fabrice, Marie-Ève, Noémie, Marilou et Michel